Géothermie

Géothermie : le fonctionnement et les enjeux

À partir d’une certaine profondeur au-dessous du sol, la température de l’air n’est plus pressentie au sous-sol. En effet, par exemple à 100 mètres au-dessous du sol, on constate une température moyenne de 14 °C, quel que soit la saison.

L’exploitation de cette chaleur pour en produire de l’électricité ou de la chaleur constitue la géothermie. Mais en quoi consiste véritablement la géothermie ? Comment fonctionne-t-elle ? Et quels sont les enjeux de la géothermie ?

Définition de la géothermie

Venant du grec Géo qui signifie la Terre et thermo qui veut dire la chaleur, la géothermie désigne la chaleur de la terre et son exploitation par l’homme. En effet, la géothermie est une technologie mature qui permet de produire de la chaleur toute l’année, mais aussi de l’électricité et de la fraîcheur en été. La géothermie permet de récupérer la chaleur naturellement présente dans le sous-sol et les nappes d’eau souterraines pour en faire une source d’énergie.

La chaleur utilisée pour la géothermie provient à la fois de la formation initiale de la terre, mais aussi de la radioactivité des roches constituant la terre. Les technologies utilisées dans le cadre de la géothermie sont optimales et efficaces. Cependant, contrairement à l’énergie éolienne et à l’énergie solaire, la géothermie est encore très peu exploitée en France. Toutefois, il s’agit de la troisième énergie renouvelable la plus utilisée dans tout le pays.

Le fonctionnement de la géothermie

Il existe plusieurs types de géothermie selon les différents niveaux de profondeur et de température. Ainsi, on peut distinguer deux principaux types de géothermie : la géothermie basse énergie et la géothermie haute énergie.

Lorsque les températures sont inférieures à 90 °C, on parle de géothermie basse énergie qui est surtout destinée à l’usage des particuliers, car elle fonctionne généralement au moyen d’une pompe à chaleur. Elle peut être à très basse température à moins de 30 °C ou à basse température entre 30 et 90 °.

La géothermie haute énergie implique des températures plus élevées et permet de récupérer plus d’énergie et produire plus d’électricité. La géothermie haute énergie peut se présenter sous la forme d’une technologie à haute température variant entre 90 à 150 °C ou à très haute température allant jusqu’à plus de 150 °C. Dans ce type de géothermie, la chaleur est récupérée soit sous forme de vapeur d’eau ou d’eau chaude, soit associée à des réservoirs facturés.

Les enjeux de l’énergie géothermique

La géothermie présente l’avantage de ne produire aucun déchet, mais aussi d’être à la fois accessible et rentable. Cependant, ce type d’énergie renouvelable ne présente pas uniquement des avantages. Il n’y a que très peu de gisements utilisables pour la géothermie haute énergie.

En effet, les sites de forages pour une production d’électricité géothermique doivent contenir des rochers à la fois chauds et perméables. Cependant, ces conditions ne sont pas réunies sur tous les endroits de la terre.

De plus, les enjeux de la géothermie concernent également ses impacts sur l’environnement. Tout d’abord, la surexploitation d’un gisement peut entraîner une chute excessive de la température du sous-sol. On constate qu’au fil du temps la qualité du gisement diminue jusqu’à s’épuiser. Ce qui affecte la qualification de renouvelable de l’énergie géothermique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *