géothermie superficielle

La géothermie superficielle pour produire de l’énergie

La géothermie est une source d’énergie renouvelable qui utilise la chaleur naturelle du sous-sol pour produire de l’énergie ou fournir de la chaleur. Cette technologie utilisant la chaleur du sous-sol terrestre présente plusieurs avantages non négligeables.

En effet, la géothermie est à la fois une source d’énergie renouvelable, propre et permet de produire de la chaleur, mais aussi de l’électricité. Voyons alors à travers cet article le potentiel de la géothermie superficielle utilisée pour produire de l’énergie.

Qu’est-ce que la géothermie superficielle ?

On parle de géothermie superficielle lorsque la géothermie utilisée est à très basse énergie. Il s’agit d’une technologie qui utilise les premières dizaines de mètres sous la surface du sol au niveau de profondeur où la température varie entre 10 à 30 °C. La géothermie superficielle permet donc de chauffer de façon modérée les fluides qui circulent dans les tubes souterrains.

Le plus souvent, ce type de production de chaleur est préconisé au moyen de pompe à chaleur géothermique. Aussi, il faut savoir que le rayonnement solaire et les conditions météorologiques jouent beaucoup sur la température terrestre au niveau des premiers mètres du sol et particulièrement à partir de l’eau de pluie qui s’infiltre vers les nappes phréatiques.

La géothermie superficielle est surtout utilisée pour le chauffage et la climatisation individuelle lorsqu’elle dispose de pompes à chaleur. Le plus souvent, ce type d’installation est utilisé pour les habitats collectifs, le tertiaire ainsi que l’individuel.

Le fonctionnement de la géothermie superficielle

La géothermie superficielle permet d’assurer non seulement la production de chaleur, le rafraîchissement, mais aussi le stockage d’énergie dans le milieu souterrain. Lorsqu’il s’agit d’une production de chaleur, on constate une insuffisante de la température pour une utilisation directe. Ainsi, la chaleur des sous-sols sera extraite au moyen de pompe à chaleur.

Pour assurer le rafraîchissement, le proche sous-sol permet de faire une utilisation directe sans qu’il ait besoin de mettre la pompe à chaleur en marche. Lorsque la géothermie superficielle permet d’assurer le stockage d’énergie dans le milieu souterrain, l’installation peut fonctionner en mode réversible pour le chauffage et le rafraîchissement.

Toutefois, cette solution permet également de répondre aux problématiques de stockage de la chaleur fatale. Il peut s’agir par exemple de la chaleur produite par une société industrielle ou un site d’incinération, ainsi au lieu d’être dissipé dans la nature, la chaleur va être stockée et valorisée en chauffage.

Les caractéristiques des pompes à chaleur

Dans la pratique, la géothermie superficielle utilise une pompe à chaleur et le système est différent selon le type de capteur utilisé pour la récupération de la chaleur géothermique. Les capteurs sont destinés soit à prélever la chaleur du sol, soit la chaleur de la nappe.

Il peut s’agir alors de capteurs verticaux enterrés entre 30 à 100 mètres de profondeur. Il est possible de multiplier les forages pour une installation plus importante, particulièrement pour les habitats collectifs.

Les capteurs peuvent être installés horizontalement dans le sol. Ces derniers sont disposés en réseaux de tubes et installés en boucle. Aussi, les capteurs horizontaux sont enterrés à une profondeur entre 60 à 1,20 mètre. Ces installations sont surtout utilisées dans les maisons individuelles le plus souvent neuves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *